Soldes @6

Dans le cadre de ma quête quotidienne d’activités physiques non sportives, je suis allée acheter mon journal à l’autre bout de l’arrondissement dimanche dernier.
— 1,60 euro.
Je tends au kiosquier un billet de dix.
— Vous n’avez pas la monnaie ?
— Non, je suis désolée.
Je sors de ma poche le peu que j’ai, 1,10 euro en petites pièces. Il fouille sa caisse.
— Depuis ce matin, je cours après la monnaie. Il y a des jours comme ça… Donnez-moi 1,10 euro. Vous m’apporterez les 50 centimes restant demain.
Il me tend mon billet de dix. Je suis estomaquée. C’est bien la première fois qu’un commerçant me fait une proposition pareille et, qui plus est, je ne suis pas une cliente habituelle de ce kiosque.
— C’est très gentil à vous, ce d’autant que vous ne me connaissez pas !
— Prenez votre journal. Je sais que vous rapporterez 50 centimes.
— Ce ne sera que mercredi ou jeudi.
— Pas grave. Vous viendrez.
J’y suis en effet retournée, le mercredi. Je suis tombée sur un autre monsieur, à qui j’ai raconté mon histoire. Il n’a pas semblé en être surpris et m’a promis d’informer son employé du dimanche que je suis passée. Elle est comme ça, la vie que j’aime. Merci monsieur le kiosquier.

 

3 commentaires pour Soldes @6

  • nouzille

    Cela fait du bien ces moments-là !

    • Cécyle

      Bienvenue en Hétéronomie !
      Je me suis permise de former les mots de votre commentaire. Nous aimons bien les mots entiers, en Hétéronomie, ce d’autant que ma déficience visuelle n’est guère compatible avec le langage texto-webrapide. Merci à vous d’y faire attention.

      • Isabelle

        Bienvenue en Hétéronomie !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>