Vérité syndicale @7

Il y a des fautes que je reproduis au fil du temps, des mots que je ne sais pas écrire même quand je sais faire une faute. Je vous ai déjà proposé un billet sur « déficience », et aujourd’hui je remarque à l’occasion d’un commentaire en Hétéronomie que je mets toujours deux « p » au verbe « taper » ; pour que cela fasse plus mal ?
J’en mets deux aussi à « triple »… peut-être histoire de bien montrer qu’il s’agit de plus d’un. Je sors de trois jours de corrections (oups ! ça tape encore) d’un mémoire de recherche clinique. Il faut que je décroche ; je vais finir par ne plus rien oser écrire !

Note : En fabriquant une illustration à partir du Grand Robert, je remarque que quand on saisit « taper » avec deux « p », c’est la définition de « tapuscrit » qui s’affiche. Incroyable !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.