Savoir @9

Pour entrer à la grande école

Lors d’un des rares cours à l’École du Louvre que j’ai pu suivre cette année, l’intervenante a précisé dès le début que son diaporama ne serait pas à la disposition des auditeurs parce qu’il inclut de nombreux documents prêtés par des collègues qui ne souhaitent pas les voir diffusés ainsi. Ce n’est d’ailleurs pas systématiquement mis en ligne, mais c’est au choix du professeur. De plus, hormis ces photos, ce sont essentiellement des petits textes qui sont présentés. Ils permettent d’orthographier les noms donnés oralement, d’origine quechua, et sont laissés le temps de pouvoir les noter.
Une dizaine de minutes après le début du cours, une personne demande si le diaporama sera en ligne. L’intervenante précise qu’elle a déjà indiqué que non, en redonnant la raison. Elle ajoute qu’elle ne va pas refaire le diaporama seulement pour seulement quelques mots.
Une voix masculine au fond de l’amphithéâtre se fait fortement entendre, avec un ton peu amène (celui qui correspond à « Crétins d’employés ! » ou « Abrutis de fonctionnaires ! ») : « Ça ne vous coûte rien nous plus ! » Après les réactions de désapprobation dans toute la salle contre cette remarque assez déplacée, l’intervenante dans un sourire a répondu « Je crois que vous avez un niveau un peu plus élevé que le niveau scolaire et que vous pouvez noter quelques phrases. », en sachant, preuve en avait été juste faite, que certains dans la salle n’avaient pas quitté la toute-puissance de l’enfance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.