Aïe ! @9

A boire !Récemment, j’ai passé un écrit de concours. Même si j’avais prévu plutôt large, je suis arrivée très juste, en traînant la patte, avec mon attelle. Ma place était tout au fond d’une rangée. Je m’y suis faufilée, avec une surveillante sur mes talons, car les sujets avaient déjà été distribués.
Là, un peu essoufflée, je sors ma bouteille d’eau. La veille, en préparant mon sac, j’avais pris de l’eau gazeuse et le matin, au pied de mon immeuble, j’ai pensé prendre de l’eau plate, mais j’ai renoncé en pensant que cela m’aurait retardée. Bref, en dévissant, j’ai aspergé ma table, mais, hélas, aussi celle de ma voisine. Grands signes au surveillant pour changer les sujets, sortie de mouchoirs… La surveillante emporte mon sujet, mais oublie de m’en rapporter un ! Bref, me voici commençant par une dizaine de minutes gaspillée en intendance. Plus tard dans la journée, j’ai eu l’occasion de m’excuser auprès de ma voisine qui a été très compréhensive.
Je devais avoir l’air un peu à plat, car à la sortie de cette première épreuve, la surveillante me demande si je reviens pour celle de l’après-midi. À ma réponse positive, elle me dit « Reposez-vous bien ! »
Au cours de l’après-midi, à ma sortie pour une pause, un autre surveillant m’a souhaité « Bon courage ! »
Je pense avoir complètement loupé mon épreuve, car je n’étais vraiment pas dans mon assiette, mais au moins, j’ai apprécié la sollicitude des surveillants.

1 commentaire pour Aïe ! @9

  • Cécyle

    On dit souvent que c’est dans les conditions extrêmes que l’on réussi le mieux… Avec Petit Mouton, on espère très fort que ce que l’on dit est vrai ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>