Paris @19

Fin mars, j’ai envoyé un courriel à Cécyle pour l’informer d’événements dans mon quartier, plus précisément dans ma rue, sous mes fenêtres. Pour planter le décor, je précise qu’il y a un café en face de chez moi où le possesseur d’un magnifique vélo régulièrement repeint en vert a ses habitudes. Un soir au temps agréable, un musicien ambulant, joueur de trompette tirant un ampli, passa dans la rue. Ça fit danser le possesseur du vélo vert (heureusement arrêté), qui, exceptionnellement, avait repeint son vélo en… blanc (sauf le siège arrière où se tient généralement perché un perroquet en bois multicolor) ! Du jamais vu ! C’était donc un grand moment festif.
D’ailleurs, la fois suivante où j’ai revu le vélo, il avait été repeint en vert !
Voilà, petit moment de joie partagé…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.