Résistance @5

Cécyle me parle d’une émission de télé (sa préférée, Le magazine de la santé). Une femme avait été invitée pour parler du viol dont elle avait été victime. Cécyle me dit qu’elle a été mal à l’aise, sans pouvoir dire pourquoi, en raison des expressions comme « votre viol » ou « votre violeur » dans les questions des présentateurs. La femme ne s’émouvait pas de leur utilisation tant elles sont communes.
D’emblée, je suis d’accord avec Cécyle, car pour moi, cela renvoie à une culpabilité sous-jacente de la victime. Quand on dit « votre crime » ou « votre délit » à quelqu’un, c’est celui qu’il a commis. « Votre tueur » est celui que vous avez engagé, pas celui qui vous a tué, même si on parlera du tueur d’untel. Si vous êtes encore vivant, « votre tentative de meurtre » n’est pas la vôtre, mais est celle de « votre assassin putatif », dont on parlera plus en disant qu’il a tenté de vous tuer. « Votre contravention » ou « votre amende » sont à vous parce que vous avez enfreint des règles. Si « votre enlèvement », dont vous avez été victime, correspond à « votre kidnapping », que votre ravisseur a commis, c’est qu’il y alors un terme pour ce qui correspond à l’acte imputable au coupable et ce que vous avez passivement subi.
Certes, « votre viol » vous appartient et renvoie à votre douleur, mais pas « vos violences conjugales », « vos coups et blessures », ou « vos actes de tortures ou de barbarie » ? Et « votre violeur » est à vous ? Cette proximité semble conférer une intimité entre victime et coupable, contaminant la première de la culpabilité du second. Pas étonnant alors qu’il y ait de la honte à dénoncer « son » violeur, comme on dénoncerait « son » père, « sa » mère, « son » mari, « son » patron.
Je crois qu’il faut d’astreindre à parler du « viol que vous avez subi » et de « l’homme qui vous a violé » (ou la femme), car cela me semble plus approprié pour mettre une distance participant à la nécessaire opposition à l’idée qu’au fond « elle l’a bien cherché son viol ».

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>