Pauvres enfants ! @17

J’apprends par ma voisine qu’il y a eu des préservatifs usagés trouvés dans le jardinet privatif derrière l’immeuble, sans doute jetés par quelqu’un de peu attentif à son environnement. Je suis assez d’accord que c’est franchement sale. Toutefois, quand elle ajoute que ce peut être dangereux pour les enfants « s’ils se piquent », je l’arrête : une capote n’est pas une seringue. D’ailleurs, après un moment à l’air libre, du sperme ne peut transmettre de maladies. Ah ! les clichés ont la vie dure…

8 réflexions sur « Pauvres enfants ! @17 »

      1. Cécyle

        Je ne pensais pas à ça… mais bon ; je suis un peu bigleuse, tu sais. Prends soin de toi, Petit Mouton. Tu nous es précieux ! 😉

        Répondre
        1. Petit Mouton Auteur de l’article

          Ben, tu pensais à quoi Ma Cécylou ?
          Tu sais, il ne faut pas se mettre de capote en plastique sur la tête, on peut s’étouffer avec ! Quant à ma patte, c’est bon, je suis soigné, pas besoin de protection.
          Tu vois, je fais attention à moi !

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.