Adieux… @5

Un matin, je remonte une rue pour rentrer chez moi. Sur le trottoir d’en face, un homme est allongé par terre, au milieu du passage, comme s’il s’était endormi. Il n’est pas particulièrement sale ou repoussant. Plusieurs personnes sont debout autour de lui, dont une des employées de la pharmacie d’à côté. Elle s’occupe de gérer la situation, appelant, je pense, les pompiers et tentant de le réveiller. Toutefois, elle le fait en le poussant du bout de sa chaussure et lui donnant des petits coups de pied sur les jambes, sans lui adresser un mot, sans se baisser pour le toucher de la main.
Pour plusieurs raisons soulignant l’incompétence de certains de ses employés, dont celle-ci, je change de pharmacie. À voir cette scène et cette façon méprisante de s’occuper de cet homme, ma décision s’est confirmée.

4 commentaires pour Adieux… @5

  • Cécyle

    Eh bien moi, j’ai embrassé un SDF… Ou l’inverse ! 😉
    C’est une très belle histoire. Allez ! je vous fait languir ; ce sera l’objet d’un prochain billet.

  • valentine

    Un jour, j’ai pris ma voiture et quelques mètres plus loin les autos devant moi faisaient un écart. À mon tour, je me suis retrouvée devant …..un homme couché au sol. Je me suis mise en travers de la rue pour tout bloquer. Personne n’avait prévenu l’ambulance ou la police !!!!! Juste contourner l’obstacle et ne pas perdre de temps. Je suis restée près de lui en attendant les secours. Les gens sont….

    • Cécyle

      … Des êtres humains apeurés par leurs congénères …. ?

    • Isabelle

      … Des êtres humains craignant le poids des choix, des responsabilités, des engagements, même celui de tendre la main à un autre… ?

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>