Aïe ! @8

J’ai récemment envoyé des bouteilles de vin par la poste. Pour cela, j’ai acheté des emballages spéciaux commercialisés par La Poste. Ils sont vendus à plat et doivent être mis en forme, sans utilisation d’équipements extérieurs. Les instructions sont imprimées sur le carton lui-même, aux endroits censés être les plus adaptés, avec des numéros allant de 1 à 11. J’ai pour le moins peiné à l’ouvrage…
Les deux premières étapes n’étaient pas trop difficiles, bien que simplement donner du volume au carton ne soit pas une mince affaire. Dès l’étape 3, cela s’est corsé, car je ne l’ai pas trouvée. Cela ne me semblait pas si incontournable, d’autant que par facilité j’avais cherché sur le site ad hoc la planche de montage reprenant l’ensemble des étapes pour « bien monter » son emballage. C’est sûr qu’il est bien plus probable de mal le monter.
Après avoir fermé un côté et tenté de mettre la bouteille, je m’aperçois que le système de maintien du bas n’est pas mis en place. De manière très pudique, l’étape cruciale pour la monter est totalement occultée sur la notice. Il est bien indiqué comment rabattre un pan sur l’autre pan pour fermer la boîte, mais rien n’explique comment arriver la délicate opération consistant à relever des parties plaquées à l’intérieur de la boite. J’ai essayé de maintes façons, arrivant essentiellement à me griffer les mains. J’en suis arrivée à utiliser du ruban adhésif simple pour tenter de maintenir deux bouts de carton ensemble, puis du ruban adhésif double face, sans grand succès. À chaque fois que j’insérais la bouteille, l’ensemble devant la maintenir fermement s’écrasait piteusement.
Les bouts sont collés les uns aux autres par des adhésifs prédisposés dont il faut juste enlever les protections. Des adhésifs sont placés à l’intérieur de pliures situées à l’intérieur : les enlever nécessite un grand doigté et quelques marques supplémentaires sur les mains. Comme c’est une étape cruciale, le voile de pudeur s’applique sur la façon de procéder, mais aussi sur l’intérêt de ces adhésifs dont je n’ai pas encore percé le mystère…
Bref, après une longue bataille, de largement plus une heure, j’en suis arrivée à monter convenablement une boite. Pour les autres bouteilles, j’ai utilisé du papier à bulles afin de pouvoir ne plus entendre la bouteille bouger dans le carton. J’ai aussi renforcé la fermeture des côtés à grandes bandes de gros ruban adhésif transparent.
Quand je suis allée à La Poste, l’employé n’a pas du tout semblé surpris de trouver autant de renfort sur ce qui est une boîte spécialement adaptée, vendue toute prête, port compris.
Heureusement, je n’envoie pas souvent de bouteilles…

3 commentaires pour Aïe ! @8

  • valentine

    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

    • Isabelle

      Je crois pourtant que même pour la conception du produit, ce serait plus simple de… faire simple ! 😉

    • Cécyle

      Ce doit être pour justifier du prix ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>