Voiture @6

Au retour, donc pour mon second trajet en taxi, je me retrouve avec une conductrice plutôt volubile. Nous démarrons à peine qu’elle commence une discussion intrusive sur mon souci de santé (qu’est-ce que c’est ? comment ça m’est arrivé ?) En répondant de plus ou moins bonne grâce, j’arrive à lui faire comprendre que je ne compte pas trop poursuivre la conversation et encore moins lui raconter ma vie.
Un silence suit, coupé par une sonnerie de portable.
La conductrice décroche, sans kit mains libres. « Ma chérie !… » Je comprends que c’est sa fille. Au bout de quelques phrases, elle lance « Je raccroche, y a des flics ». À son commentaire sur le fait que ce ne sont que des adjoints de sécurité, mais qu’elle ne veut pas perdre de points sur son permis, je réplique que téléphoner au volant est dangereux. Sa réaction est immédiate : « C’est pas pire que ceux qui sont le nez sur leur GPS ! » Nouveau silence, puis elle ajoute « Enfin, c’est sûr que ça modifie le comportement. On sait quand on suit un conducteur qui téléphone, il roule doucement, pas bien droit… »
Très fatiguée, le meilleur moyen de m’épargner les propos de cette conductrice pour le reste du trajet est alors de fermer les yeux.
Franchement, je préférais le mutisme du conducteur de aller !…

5 réflexions sur « Voiture @6 »

    1. Isabelle Auteur de l’article

      Dans ce taxi, il y avait un magazine professionnel où cette conductrice était présentée comme une grande professionnelle participant à la formation des apprentis chauffeurs, un article humoristique quoi ! 😉

      Répondre
  1. Louise

    Cela me rappelle un livre très amusant de Lauren Henderson : Tatouage à la fraise.
    À un moment, l’héroïne prend un taxi new-yorkais et là, ça vaut le détour.. À lire 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.