Couperet @2

C’est la guerre. Oui, la guerre. La guerre ? De quoi s’agit-il d’autre ? Les troupes françaises sont engagées au Mali. Le plan Vigipirate monte d’une couleur. Le président change de ton. La guerre, et non de simples « opérations » comme l’indique le service de communication des armées. Quoique… La guerre, cette guerre, on y est depuis un bon moment déjà. Cela a commencé… Dans le Golfe ? Ou bien avant… Qu’importe ! La France a beau retirer ses troupes d’Afghanistan, elle est en guerre, et les batailles se succèdent : au Mali et en Somalie pour les « théâtres d’opération » les plus évidents. Sur le territoire national, aussi, où des tentatives d’attentat avortent ou non.
C’est la guerre. La guerre des pays occidentaux riches à domination chrétienne et blanche contre des mouvements qui tirent de l’exploitation culturelle, économique et humaine leur légitimité à agir, à mener une guerre sur fond de terrorisme au nom d’un islam archaïque qui n’a pas grand-chose à voir avec la foi de ses fidèles.
C’est la guerre. Une guerre qui fait des morts tous les jours. Une guerre qui ne finira pas tant que le monde sera gouverné avec l’idée que l’exploitation des hommes et des richesses au profit de quelques-uns est une bonne idée. C’est la guerre… au plus grand profit des marchands d’armes (la France, par exemple)… et des présidents en manque de légitimité. Ah ! la guerre… Non. Elle ne sera jamais jolie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.