Course @23

Mon « petit déroulé de la Saint Sylvestre » s’annonçait difficile : pluie, vent… et pourtant, j’y tenais. J’ai attendu que le jour se lève et je suis partie, pile au moment où la pluie cessait. Un rayon de soleil est apparu et j’ai décidé de faire mon « grand tour » qui me mène jusqu’à l’extrémité sud de la ligne 13. Petit à petit, le soleil a grandi, et j’ai fait tranquille, incapable de toute façon d’aller plus vite que ma foulée !
Quelle idée, de toute façon, de chercher à courir vite ? Je voulais en profiter, profiter du soleil naissant, du silence de ce 1er janvier, de cette sensation particulière que donne l’endorphine au fil du temps ! Ce que je. Et mes 51:51 minutes de course m’ont été un plaisir, celui de sentir mon corps s’adapter à l’effort jusqu’à le savourer. 51:51 minutes ? Pas tout à fait car à 2 minutes de l’arrivée, pile en bas du dernier faux plat montant, j’ai croisé deux personnes, dont un jeune homme, canette de bière en main (je le déduis à la taille de la canette), qui m’a apostrophée :
— Allez madame ! Vous avez le bon temps ! Vous être prête pour le marathon.
Vous trouvez ça drôle ? J’avoue que je n’ai pas apprécié le ton moqueur de ce jeune homme que j’aurais sans doute dû laisser à son alcoolisation. Je me suis retournée, courant en arrière (merci le judo !)
— Pourquoi vous vous foutez de moi ?
J’ai posé trois fois la question avant qu’il ne réponde. Une quinzaine de mètres nous séparaient déjà.
— C’est pour rire madame !
— Et ça vous fait rire de vous moquer des gens ?
— Je rigolais, madame ! (un peu agacé, cette fois)
— En vous foutant de moi ? Bonne année !
Et j’ai mis le turbo pour parcourir les 200 mètres qu’il me restait.
Cela pourra sembler exagéré mais j’aurais rêvé revenir en arrière, lui donner une bonne baffe en le clouant au sol et lui expliquer que l’on peut rire autrement qu’en se moquant des gens. La violence physique aurait été contraire à ma démonstration et autant la réserver à des œuvres de fiction. Au moins, relever son attitude a permis qu’il ne gâche pas ma course. Une bonne manière de démarrer l’année !

2 commentaires pour Course @23

  • Evy

    Bravo pour votre run ! C’est une super façon de commencer l’année en effet. Et bravo aussi pour avoir répondu à cet idiot ! Perso, je n’arrive jamais à avoir la bonne réponse au bon moment ! C’est frustrant mais c’est toujours après que je me dis tiens j’aurais dû dire ça ! Car oui des commentaires à la con quand je cours j’en ai déjà eu aussi 🙁 pfff

    • Cécyle

      Ça oui ! On en a des commentaires ! Et encore, j’échappe aux regards que je ne vois pas.
      Quant à répondre… j’ai une amie qui n’aime pas que je le fasse car elle a peur pour moi (c’est vrai que si c’est lui qui me met une baffe, je ne la verrai pas arriver). Mais je n’en peux plus de laisser dire car je sais que ce garçon n’aurait jamais dit ça à un homme.
      Je n’ai plus qu’à progresser rapidement au judo !! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>