Pauvres chéris ! @2

Pour le kéké !Lors d’une discussion sur l’actualité, Cécyle me charrie à propos d’un homme politique participant au gouvernement et connaissant des déboires divers. C’est un homme que je n’ai jamais supporté en raison de son ton, de son ambition personnelle transpirant avec une suffisance de fat, de sa manière d’instrumentaliser tout sujet à son propre compte d’une façon tellement évidente. Aujourd’hui, il s’en prend plein la tête, tout en restant ministre tout de même. Je reste pour autant insensible, pas seulement parce qu’il reste ministre. Je pense que cela fait partie des risques qu’il a pris pour être en haut de l’affiche. Eh, oui ! c’est ça de ne chercher qu’à faire, comme je me suis entendue le dire, « Le kéké (en marinière) dans les journaux »… Après réflexion, je trouve que l’expression lui va comme un gant !

6 réflexions sur « Pauvres chéris ! @2 »

    1. Isabelle Auteur de l’article

      Vous ne voyez pas qui est le « kéké en marinière » ?
      Allez un indice : depuis qu’il est au gouvernement, je ne l’ai plus entendu parler de VIe République.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.