Agit-prop’ @3

Dans une brève que Metro consacre au film Les Rebelles (sic)*, je lis « Ce film évite le piège du militantisme pavlovien (…) »… et je me fige. Qu’est-ce donc que le « militantisme pavlovien » ? Je sens bien qu’il s’agit là de quelque chose d’abominable, puisque Metro l’oppose à la « [célébration] de l’amour ». Je me dois de creuser la question.
Le Grand Robert me dit « Didact. Qui concerne les théories de Pavlov portant notamment sur les réflexes conditionnés. La réflexologie pavlovienne. » J’entendais bien cet adjectif en ce sens… Y aurait-il donc un militantisme qui relève du « réflexe conditionné », le pire sans doute car il ne serait pas le produit d’une pensée ni d’une réflexion, un militantisme de type « Ma main dans ta gueule Metro de me dire que mes engagements LGBT sont si conditionnés par l’homosexisme hétéronormatif qui structure l’ordre social qu’ils en oublient** l’amour » ?
Et moi qui milite chez David et Jonathan, c’est un comble !

** « Oublier » fait partie des contraires de « consacrer ». Il y a aussi « abaisser, décrier, déprécier, fustiger, ravaler. » [Antidote]

* Le film n’était pas le bon… Vous comprendrez en lisant les commentaires.

6 réflexions sur « Agit-prop’ @3 »

    1. Isabelle

      Merci Hélène ! J’ai modifié.
      Je n’avais pas vu la coquille non plus ! Bon, Cécyle et moi sommes découvertes : ni elle, ni moi ne sommes cinéphiles…

      Répondre
        1. Cécyle Auteur de l’article

          Hélène, je crois sur parole ta science cinématographique et j’ai remis le lapsus avec un (sic) d’usage ! 😉
          Tiens d’ailleurs, c’est quand que tu sors un film que j’aie une bonne raison d’aller au cinéma ???

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.