Va chez l’gynéco @6

APHPIl y a quelques jours, j’ai reçu une facture de l’hôpital Saint-Antoine. Elle datait du 22 octobre pour une IRM passée le 20 octobre. « Quelle rapidité ! » dites-vous ? Pardon, je précise : elle datait du 22 octobre 2012 pour un examen du 20 octobre… 2011.
Le jour où j’étais allée chercher mes résultats, personne ne m’avait parlé de payer quoi que ce soit. J’avais tout de même voulu régler, demandant la caisse, m’y présentant, ne la trouvant pas, posant la question à l’accueil pour m’entendre dire qu’elle était déjà fermée, puisqu’il y était 16 heures 10 et que l’on m’enverrait la facture chez moi.
Des mois après, je m’étais dit qu’il y avait eu un oubli. Mais, non, je l’ai donc bien eue. J’ai envoyé les 20,70 euros restant à ma charge sur les 69 euros de l’examen.
C’était pour le genou gauche et, en ce mois d’octobre, j’ai passé une IRM pour le genou droit. J’avais cette fois besoin de le passer en urgence. J’ai eu un rendez-vous dans les deux jours dans un institut privé (au lieu de plusieurs semaines à l’hôpital). Paiement directement sur place : 235 euros hors acte purement technique de 69 euros directement pris en charge par la sécurité sociale et la mutuelle.
Je n’ose savoir combien de personnes payent à réception de la facture de l’hôpital, entre problèmes financiers, incompréhension, négligence, mauvaise foi, changement d’adresse, etc.
Pendant ce temps, les journaux tartinent sur les difficultés budgétaires des hôpitaux et le déficit public…

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>