Lesbienne @5

"Angela, 15 ans" ("My So-Called Life")En regardant une émission avec Martin Winckler sur les séries télévisées, j’ai repensé à une série que j’ai vue, parfois avec ma mère, alors que j’étais jeune, vivant encore chez mes parents. En français, cela s’intitulait Angela, 15 ans et en version originale My So-Called Life, c’est-à-dire « Ma soi-disant vie » pour exprimer le malaise d’Angela à cette période de sortie de l’enfance. C’est d’ailleurs essentiellement de son point de vue que l’histoire se déroule. Destinée aux adolescents, cette série m’a marquée pour tout ce qui y est abordé : l’homosexualité, l’homophobie, la violence familiale, la sexualité, l’alcoolisme…
Je me rends compte après toutes ces années combien cette série a été importante. Je regrette tant que la télévision française n’ait toujours pas d’équivalent pour lutter contre les préjugés. À l’heure où la question de la famille est tant évoquée, montrer ce qui est socialement caché derrière les portes ou qui n’est pas abordé par tabou (un jeune orphelin battu par l’oncle qui l’a recueilli puis le met dehors à cause de son homosexualité, une fille alcoolique, la difficulté d’être homosexuel au lycée…)
Je crois que de m’avoir permis de regarder ces épisodes dans le salon familial a été une vraie preuve d’amour.

2 commentaires pour Lesbienne @5

  • Cécyle

    Tu en as de la chance ! Moi, ma mère, elle me privait de télé : 30 minutes par jour maximum. Bon d’accord, je trichais. Mais vraiment, cette série de me dit rien.

    • Isabelle

      J’étais déjà majeur et c’était sur le câble auquel mes parents s’étaient abonnés.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>