Archives quotidiennes :

Grand homme @12

À propos de Françoise Dolto, j’aime cette anecdote.
Quand j’avais une douzaine d’années, maman s’est inquiétée de mon écriture auprès de l’un de ses professeurs (elle faisait son année de formation en psychomotricité) ; j’écrivais petit, mal, de manière quasi illisible, surtout pour la bigleuse que j’étais. La réponse qu’on lui a donnée — entendre « qu’elle m’a transmise » — était : « Laissez-la écrire mal. Ce serait pire si elle faisait pipi au lit. »
J’avais donc toute légitimité à écrire mal, ce dont je ne me suis d’ailleurs jamais privée.
Quelques années plus tard, dans une de ses chroniques, Françoise Dolto parle d’énurésie : « Un enfant qui fait pipi au lit est un enfant qui a soif. » Tiens… Tiens… Souhaitant ne prendre aucun risque, je me suis mise à boire chaque fois que j’avais envie de faire pipi. Et c’est comme l’écriture illisible, je n’ai jamais cessé !
Et je vous laisse imaginer les conséquences nocturnes de ce raccourci psycho-… schmoll ?