Résistance @3

Antidote« Etc… » : la faute me choque à chaque fois, surtout de la part de personnes qui pendant des années ont correctement écrit « etc. » De fait, l’imprégnation d’un phénomène viral a produit ses effets en diffusant un usage pléonastique sans amener à susciter la curiosité de cette « nouveauté ». Ce qui m’insupporte le plus est que ces personnes n’aient pas le goût de la langue et de leur propre utilisation de celle-ci pour refuser de laisser des modes s’approprier leur rapport personnel à elle. Ce d’autant que je pense que la langue aide à penser et rien ne vaut la résistance à cultiver une réflexion individuelle.
En tous les cas, « au jour d’aujourd’hui », cela ne « m’interpelle » pas plus que cela ne « m’impacte » : aujourd’hui, cela me chagrine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.