Colère @5

Ma colère contre les médias (l)G(b)(t) ne date pas d’hier. Invisibilité des lesbiennes et de tout ce qui n’est pas blanc, jeune, imberbe et tape-à-l’oeil. People à gogo. Indifférence à l’égard de l’action associative hors Paris et des lieux non classés comme branchés. Désintérêt pour la création LGBT non exotique (au sens large du terme). Degré zéro de la réflexion politique. Cela fait beaucoup.
Dernier exemple en date : la mort de Laurence Chanfro. Je vous raconte.
Le 4 juillet dernier, Isabelle remarque sur la page Facebook de Flo Sauvage un échange étrange, une sorte d’adieux publics dont je ne me souviens pas exactement les termes. Elle me le signale. Nous en parlons et, sachant que Laurence était malade, supposons le suicide. Mais aucune information ne vient infirmer ou confirmer, jusqu’au 12 juillet où, toujours sur la page de Flo Sauvage, la confirmation tombe : Laurence Chanfro s’est donné la mort dans la nuit du 3 au 4 juillet 2012.
Isabelle n’est pas journaliste et pourtant elle avait compris, et des journalistes, il y en a forcément dans les très nombreux amis de Flo Sauvage dont chacun sait qu’elle est en pointe dans la visibilité de la vie artistique et festive LGBT. Elle indique sur sa page ce jour-là une volonté de discrétion avant les obsèques privées de Laurence Chanfro. Est-ce cela qui a retenu nos médias dans leur devoir d’information ?
Nous sommes le 20 juillet 2012 (date d’écriture réelle de ce billet) et aucun d’eux n’a repris l’information. Le message est clair : peu leur chaut nos artistes lesbiennes féministes engagées. Je le savais déjà. Mais il est des confirmations parfois cruelles. Le travail et l’engagement de Laurence Chanfro méritaient mieux que leur mépris.
Ça me… Colère !

2 réflexions sur « Colère @5 »

  1. MG Rays

    Bonjour Cécyle,

    Merci d’avoir dit à voix haute ce que bcp (du moins je l’espere!) pensent tout bas! J’avoue n’avoir connu, jusqu’à ce jour, Laurence Chanfro et suis tres heureuse de vous avoir lue! Vous avez tres bien résumé le « mal » de ce nouveau siècle, à savoir le mépris et l’indifférence pour tout ce qui n’est pas « clinquant ou tape à l’oeil »! 🙁
    Espèrons que l’hommage qui sera rendu lors du prochain Cinéffable à Paris soit à la hauteur!

    Bien amicalement,

    Marie-George (Pôle Culture Centre LGBT Paris IdF)

    Répondre
    1. Cécyle Auteur de l’article

      L’important, c’est le travail de fond que nous faisons tous. Le papier glacé résiste mal au temps. Mais ce que laisse nos engagements dans nos cœurs est indélébile !
      Merci aussi à vous de l’action que vous menez.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.