Métro @5

Campagne RATPCécyle aime se moquer de mon attachement à certaines formes verbales soutenues. Pourtant, à chaque fois que je lis les textes de la campagne de la RATP Restons civils sur toute la ligne, c’est l’opposition de civil à militaire qui me vient à l’esprit.
Or, c’est bien du langage soutenu. Être civil, c’est être « Respectueux des normes de la société ; courtois » écrit Antidote. Le mot vient du latin civilis, signifiant relatif au citoyen. Quoi de plus noble que de renvoyer au citoyen, ce fier descendant des premiers démocrates romains et athéniens ? Pour l’anecdote, l’ironie est, qu’à l’époque, les citoyens étaient les militaires. Ce sont eux qui payaient pour la défense de l’empire par leur argent, parfois de leur vie, avant que des hommes ne soient payés pour former des troupes permanentes.
Bref, ce qui me frappe est que les slogans renvoient essentiellement à l’individu lui-même. Il ne s’agit pas tant d’être respectueux des normes sociales et de se comporter courtoisement, donc d’adopter une attitude par rapport aux autres. En effet, à chaque fois, c’est une sorte de rappel (un peu infantilisant) de bon sens destiné à rappeler à chacun son propre intérêt. Je suppose que les intérêts individuels sont censés s’additionner en un intérêt général. Ainsi, on rappelle que l’on risque de se tacher en mangeant assis sur une banquette du métro, qu’en prenant de la place quand il y a du monde, l’on risque d’attirer les critiques, que si l’on parle fort au téléphone, la conversation n’est plus confidentielle, etc. Le pompon est « Qui saute par-dessus un tourniquet peut tomber sur un contrôle à quai ». De quoi donner envie aux joueurs et statisticiens de ne pas payer pour tester les calculs de probabilité.
En tous les cas, on est loin de la courtoisie sous-jacente au titre de la campagne, pas de raffinement, juste de l’affinage, histoire d’essayer de rendre moins brutes les animaux mis en scène dans ces images. Quelle vision appauvrie de la vie en communauté !

2 réflexions sur « Métro @5 »

  1. Pascale

    Ils ne pensent décidément à rien à la Ratp : celui qui ne peut pas sauter par-dessus le tourniquet magique n’a même pas le droit de jouer !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.