Régis @6

Jeu de pisteToujours dans nos interrogations sur l’autre, les autres, nous, soi… Cécyle et moi évoquions le peu d’attention aux autres qui nous désolent chez certaines personnes. Cécyle m’écrit, par texto « Je me demandais si être attentive n’était pas une condition de base pour être attentionnée au-delà d’une projection de ses propres désirs ? » En discutant, nous sommes arrivées à un lien entre l’attention comme vigilance, comme écoute et comme prévenance.
Le contexte politique nous a conditionné à une interprétation très anxiogène de l’attention comme vigilance : l’« attentifs ensemble » comme incitation à la suspicion, la mise en avant du risque (en sécurité routière, alimentaire, urbaine, etc.) Cela n’empêche pas de penser plus positivement. Prêter attention, c’est plus simplement ne pas se fermer dans son univers pour recevoir (entendre, voir) et plus encore aller au-devant par un minimum de curiosité, de mouvement, de dynamique (écouter, regarder). Oser une sortie de sa route ne conduit pas forcément à l’accident quand on prend un chemin de traverse. Cela revient à prendre le risque d’être heureusement et agréablement surpris et parfois changé.
Être attentif permet d’éviter les dangers pour soi, mais aussi pour l’autre : en remarquant ce qui peut blesser l’autre physiquement et émotionnellement, on peut lui éviter de l’être (si on le veut bien). Sur cela peuvent se fonder les attentions offertes à l’autre : lui faire plaisir par un geste, une marque d’affectation, de la prévenance… De la carte postale au gâteau au chocolat, maints exemples parcourent ce blog où le soin à l’autre est dans le matériel autant que dans le discours.
On peut décider d’être attentif, de devenir attentionné en commençant par ne plus filtrer ce qui n’a d’intérêt que pour soi et pour la satisfaction de ses propres désirs. De fait, aimer les autres pour eux-mêmes n’est possible que par cette voie. Ensuite, cela devient motivant, car c’est riche de découvertes et d’apports.
Cécyle m’a notamment permis d’être plus attentive et attentionnée, merci…

1 commentaire pour Régis @6

  • Cécyle

    Tu sais autant que moi que si tu n’avais pas eu envie toi d’être attentive et attentionnée, mon contact n’aurait rien changé.
    Merci à toi d’être qui tu es, même quand tu manges du gâteau au chocolat devant moi ! 😉 Surtout…

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>