Régis @4

Bonjouir !À deux jours de différence, j’ai eu des conversations avec deux personnes différentes où la question du partage a été évoquée. J’en parlerai dans deux billets, dont voici le premier.
Une collègue évoquait l’envoi régulier par des membres de sa famille de photos de leurs enfants via des courriels envoyés sans un commentaire à toute une liste de gens. Elle pointait que paradoxalement, les grands-parents n’ayant pas d’accès à Internet, ils n’avaient pas toutes ces images de leurs petits-enfants grandissant à l’étranger, n’en recevant que quelques-unes par courrier postal. Elle me disait combien elle était frappée par le peu d’attention individuelle pour elle et son compagnon, tante et oncle des gamins, mis dans une série d’adresses où se trouvaient tout aussi bien des proches, que de vagues connaissances, des collègues et des amis un peu perdus de vue.
Comme le sujet avait été évoqué à l’occasion avec les grands-parents, la remarque était revenue aux oreilles des expéditeurs. Ces derniers, plutôt que d’effectuer un envoi plus personnel avec un mot d’accompagnement, avaient purement et simplement supprimé l’adresse du groupe d’envoi.
Nous sortions d’une lecture de lettres de Debussy et ses amis et ne pouvions que constater combien la facilité d’échange offert par l’informatique l’a parfois vidé de contenu. Ces billets de notre vie en Hétéronomie sont une façon d’essayer d’utiliser l’outil technologique pour échanger des mots avec du sens, partager des émotions, des réactions, des idées. Oui, échanger, pas seulement envoyer.
C’est aussi pour cela que nous nous réjouissions de lire vos commentaires !

4 réflexions sur « Régis @4 »

  1. Cécyle

    Je voulais justement faire un billet sur ce que l’on fait de la technologie… suspens.
    Et merci pour ta dernière carte postale, Isabelle… Un vrai bonheur de personnalisation ! 😉 [C’est une image retravaillée d’un monument breton, mise de travers sur un fond duquel se détache un gentil chaton qui dit « Gros bisous ».]

    Répondre
    1. Isabelle Auteur de l’article

      Houlala, un débat sur Nantes et la Bretagne… 😉
      Tu notes que j’ai amoureusement choisi le superbe montage que tu as décrit avec un réalisme en ôtant quelque peu l’onirisme latent…
      Du suspens ! Un peu comme recevoir une carte postale de ma virée nantaise quelques jours après m’avoir retrouvée à l’arrivée du train me ramenant de ladite ville ? 😉

      Répondre
        1. Isabelle Auteur de l’article

          Tu sais bien combien j’aime envoyer des cartes et offrir des pots de confiture (ou de miel ou des crêpes maison ou…) 😉

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.