Gamine @8

http://www.repid.com/La-Nouvelle-critique-sociale.htmlDans La nouvelle critique sociale, Martin Hirsch cite un président de la Fédération du commerce et de la distribution. Interrogé sur la difficile situation matérielle des caissières subissant le temps partiel, il eut cette réponse : « Avant, elles étaient mariées, le demi-salaire minimum qu’on leur donnait correspondait à un revenu d’appoint satisfaisant dans le ménage. Est-ce la faute des entreprises si maintenant beaucoup d’entre elles ont divorcé ? »
Cette remarque du plus haut cynisme fait écho à certains programmes : et hop ! un salaire maternel et pour ce demi-salaire, elles feront un plein temps à la maison. Des jeunes prendront leur place et cela fera baisser le chiffre du chômage…

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>