Résistance @2

Karl reviens !Dans le cadre de mes études, je suis plongée depuis quelque temps dans un cours de sciences économiques très intéressant. Il est dit que le marxisme n’est pas facile à appréhender en raison de son vocabulaire spécifique. Serez-vous étonné que je comprenne pourtant beaucoup mieux Marx que les néo-classiques ?
D’ailleurs, il est souligné combien les néo-classiques, inspirateurs des libéraux les plus vigoureux, présentent une théorie irréaliste. J’ai ainsi appris qu’un des principes essentiels de ce courant de pensée économique qu’est l’équilibre général du marché a fait l’objet d’un théorème dans les années 70 prouvant… qu’il n’est pas mathématiquement établi. Des économistes plutôt néo-classiques sont arrivés à la conclusion avec le théorème de Sonnenschein-Mantel-Debreu que l’équilibre sur le marché n’est assuré qu’avec de nombreuses hypothèses restrictives seulement idéales. Ils ont montré qu’il n’y a a priori pas d’équilibre général unique et stable.
Pourtant, c’est toujours les mêmes antiennes de l’ultralibéralisme (privatisation, déréglementation, dérégulation) qui sont ressorties par les seuls bénéficiaires des profits générés, au risque de crises économiques globales.
Deviendrais-je marxiste ? Au moins, Marx aurait mérité un prix Nobel, pas comme Milton Friedman, car il a avancé des thèses plus soutenables, même s’il en a tiré des conclusions que l’on peut contester pour en préférer d’autres moins radicales (et peut-être, à mon sens, plus réalistes).

7 réflexions sur « Résistance @2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.