Bigleuse @12

Assis ou debout ?Dans un immense établissement recevant du public parisien, il y a de nouveaux mobiliers pour les visiteurs, mis en place dans le cadre du Schéma directeur accessibilité.
Il s’agit, je cite, « d’installer des assises permettant aux personnes à équilibre précaire et fatigables de pouvoir se ressourcer tout le long du parcours ». Les personnes à mobilité réduites ne sont pas les seules prises en compte. D’ailleurs, qui n’est pas « fatigable » ? Vu la taille des espaces accessibles, je dirais que cela concerne potentiellement tout le monde.
Il est précisé plus loin que ce sont des « banquettes d’appui » et la description précise « pour un meilleur confort et pour éviter à l’usager de glisser en position assise, il est recouvert de cuir vachette rembourré de mousse ». Ce sont donc des assises conçues pour éviter aux gens d’être assis ?
Plus loin encore, je lis « des coussinets sont disposés sous la platine métallique basse afin d’éviter un déplacement inapproprié de l’assis debout ainsi qu’une dégradation du sol à son contact ». C’est donc ça, ce sont des modèles comme l’« assis debout » popularisé dans le métro. Quelle étrange expression !… si symptomatique d’un accueil contraint qui ne cherche qu’à offrir une demi-solution. En effet, pourquoi pas plus de banquettes ?
Reste que j’ai pu constater que ces dispositifs sont largement utilisés et correspondaient à un besoin. Les agents eux-mêmes de l’établissement les ont déjà adoptés…

9 commentaires pour Bigleuse @12

  • Cécyle

    Tu ne pourrais pas m’en récupérer un pour mettre dans mon bureau ? Le style va bien ! ;-)

    • Isabelle

      Tu y passerais trop de temps, que deviendraient tes Feuillets ? ;-)

      • Cécyle

        Tu ne sais pas que j’ai le cerveau branché sur l’ordinateur ? Pourtant, tu lis mes billets avant les autres ! ;-)

  • elle17

    La notice pour ces sièges est d’un ridicule navrant. Serais-je capable de justifier un objet par un tel texte ? D’ailleurs pourquoi le justifier, si ce n’est pour devancer des remarques… J’en suis sur le c…, par terre !

    • Isabelle

      Il ne s’agit pas à proprement parler d’une notice. C’est le texte de présentation de ces sièges commandés spécialement, payés par un mécénat… Mais, c’est vrai que l’idée est bien de les justifier et les expliquer. J’espère que ce n’est pas la service de la communication qui l’a pondu !

  • Temperance

    Ce mode d’emploi, si il n’était pas navrant, serait somme toute assez hilarant. En fait il faut relire plusieurs fois pour comprendre que si on est fatigué on peut se reposer sur ces trucs et faire attention de ne pas tomber par terre car visiblement, ce n’est vraiment pas pratique et sécurisant de s’y appuyer. En gros les vraies personnes qui en auraient besoin ne peuvent pas s’en servir car c’est trop dangereux !!!! Qui a inventé ça ???

    • Isabelle

      Appui, équilibre… Le but n’est pas le repos, mais un léger changement de verticalité pour soulager un peu. Il ne faudrait pas que les personnes puissent rester trop longtemps, faut que ça tourne…

      • Cécyle

        Et si je viens avec ma tente Quechua, je ne peux pas rester un peu ? ;-)

        • Isabelle

          Si ta Tante qu’est Chua a quelques sous à donner pour un mécénat (pour d’autre mobilier par exemple), vous pourrez sans doute taper l’incruste à un dîner pour privilégiés…
          Mais, c’est de quel coin du globe le peuple chua ? ;-)

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>