Réclamation @8

J’ai déjà évoqué un récent voyage en train avec Alex. Il s’agissait du retour. Le voyage aller a été beaucoup plus épique. Voici le courrier que j’ai envoyé à la SNCF. Je ne manquerai pas de vous dire si j’ai une réponse.
Et merci Alex pour ce grand moment que nous avons partagé dans un calme incroyable !

    « Objet : Une histoire improbable.
    « Madame, monsieur,
    « Je voulais vous raconter une histoire qui, j’espère, saura vous plaire et ne restera pas lettre morte en dépit de son caractère improbable.
    « Je devais me rendre à Bayeux le 24 février dernier, retour le 26. J’ai pris mon billet dès le mois de décembre, depuis l’interface « voyageur handicapé » de sncf.com (je suis titulaire d’une carte d’invalidité Cécité 100 % mention « étoile verte » et voyage avec un guide ; copie jointe). Un trajet via Argentan et Caen (deux correspondances) m’a été proposé à l’aller comme au retour, avec des temps de trajet de respectivement trois heures trente et quatre heures trente. Coût total : 55,80 euros. Cf copie du mail de confirmation.
    « Le jour du départ, nous sommes arrivées trente minutes en avance gare Montparnasse. La personne m’accompagnant m’a indiqué qu’il existait des trains directs depuis Saint-Lazarre. Il n’y avait pas de clients au guichet : nous nous y sommes donc présentées pour demander s’il était possible de changer notre billet de retour pour rentrer plus rapidement.
    « L’employé, très aimable, nous a assuré la chose possible… avant de nous dire, quelques minutes plus tard, qu’il ne pouvait modifier que le retour et devait donc tout annuler. Il nous en coûterait 12 euros, a-t-il dit. J’ai accepté.
    « Il est 15 h 14. Nous avons le temps. Notre train part à 28… L’employé refait notre billet, et me le donne aux alentours de 15 h 20. Il me demande 27 euros. Je paie en liquide, sans rechigner, le temps presse. Je donne le billet à la personne qui m’accompagne. Elle va pour le composter et découvre qu’il ne mène que jusqu’à Caen. Nous retournons au guichet, indiquons son erreur à l’employé, qui refait un billet dans un temps éclair… nouveau billet pour Caen !
    « Le train part dans 3 minutes. Il nous établit un « passe » gratuit à la va-vite, indiquant à son collègue que « C’est ça quand on veut rendre service »… Il est 15 h 28. On court à bride abattue et l’on saute dans le train qui, surchargé, est parti avec deux minutes de retard. (Merci !) Là, nous découvrons que nous n’avons plus de places réservées contrairement au billet initial, que le « passe » ne couvre pas le retour et que le montant total du nouveau billet est de 71,00 euros soit 15,20 euros de plus que le billet initial (ensemble des billets, « passe » compris, joints). Pourquoi alors ai-je payé 27 euros ? Je n’ai bien sûr pas de justificatif de ce paiement en liquide.
    « Épilogue. La mansuétude du contrôleur nous a permis d’utiliser ce « passe » au retour et nous avons passé un bon WE. Je vous avais promis une drôle d’histoire… L’est-elle suffisamment pour que j’espère récupérer ces 15,20 euros et que les guichetiers soient formés aux échanges de billets avec « Guide d’aveugle », car tel a été, semble-t-il, le fond du problème ? Dites-moi.
    « Bien cordialement »

3 commentaires pour Réclamation @8

  • Alex

    C’est de ces voyages dont on se souvient en effet.
    Le service réclamation aura en tout cas de la chance de recevoir un courrier aimable et drôle, et j’espère qu’il y donnera suite !

    • Cécyle

      Pas de nouvelles pour l’instant…
      Dans ce genre de cas, je préfère toujours décaler mes courriers ; c’est la seule chance que cela aboutisse. Suspens.
      Et à bientôt pour un nouveau voyage en train ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>