Charité @7

J’ai entendu, sur France Info, mercredi 15 février 2012, le représentant d’une association de consommateur (CLCV) parler de la « précarité énergétique » et des solutions à apporter : harmonisation des « tarifs sociaux », prises en charge des frais d’énergie au titre de l’aide au logement, accompagnement financier des familles… Ce qui revient à dire que les sociétés qui distribuent l’énergie vont pouvoir augmenter leurs prix. L’État paiera en lieu et place de ceux qui ne peuvent pas, nous, en somme.
Et pourtant, la « précarité énergétique » va souvent de pair avec une « précarité » tout court : les pauvres vivent ainsi le plus souvent dans des logements vétustes et peu confortables, HLM compris. Et moi, ce que je ne comprends pas, c’est que l’on ne pose pas plus globalement la question de la consommation d’énergie, de l’isolation des logements, par exemple… et que l’argent public investisse dans quelque chose qui réduise la facture énergétique (avec toutes les conséquences positives que cela a) plutôt que dans le paiement pur et simple des factures, sans contrepartie pour les fournisseurs d’énergie.
Ah ! la révolution écologique… Éva, dépêche-toi ! La « France ferte » a besoin de toi.

3 réflexions sur « Charité @7 »

  1. Hélène

    « France ferte » !! J’ai un moment à percuter. Excellent !
    Et tout en jetant un regard vengeur à mon radiateur électrique, j’exprime mon adhésion à ton propos.
    Ceci dit, j’imagine que les associations de consommateurs ont aussi à répondre à des besoins à court terme – et le paiement des factures, c’est toute de suite maintenant. En attendant de faire des travaux…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.