Mariage @11

J’ai toujours trouvé Christine Boutin assez incroyable. J’avais lu son livre Le Mariage des homosexuels ? Cucs, Pic, Pacs et autres projets législatifs (1998) et n’avais pas conclu à son « homophobie ». Il me semble en effet que l’on peut être opposé au mariage entre homosexuels sans être homophobe, au sens de considérer les homosexuels comme inférieurs ou pervers ou je-ne-sais-quoi.
Et Christine Boutin est une catholique pure et dure. Plus pure que dure. Elle pense que le mariage, c’est un homme et une femme, comme Dieu l’aurait voulu mais ne rejette pas les homos pour ce qu’ils sont… Oh ! bien sûr, ma bienveillance n’est pas dupe de ce « quelque chose qui la chatouille » et la fait soutenir des mouvements qui, eux, ne cachent pas leur homophobie derrière un « Qui n’a jamais jeté la première pierre… ».
L’homosexualité reste donc un péché même si les homosexuels restent les enfants de Dieu, au point que sur France Info mardi 7 février 2012, dans mon demi-sommeil, à la question « Quelle sera votre première mesure si vous êtes élue ? », elle répond fière comme Artaban : « L’inscription dans la Constitution que le mariage c’est l’union d’un homme et d’une femme ». L’avenir de la France en dépend, c’est sûr. Pour le reste…
Elle a parlé d’ « euro-francs » en circulation sur le territoire national non concurrents de l’euro. Je me suis concentrée (juré !) mais n’ai rien compris. Je vous laisse écouter. Et si vous ne comprenez pas non plus, ce n’est pas grave. Cela prouve au moins qu’elle n’a aucune chance dans cette élection, ou une autre. Ah ! Dieu. Je savais bien qu’il était plutôt dans mon camp !
C’est Éva Joly qui va être contente !

Note : Le 13 février 2012, Christine Boutin a annoncé le retrait de sa candidature. Ah ! Dieu…

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>