Charité @6

Dans le métro, lundi midi, il faisait froid.
Un homme monte dans la rame. Il s’adresse aux voyageurs, dans un français composé de mots sans phrases. Il demande de l’argent, dit qu’il est handicapé et ne peut pas travailler, qu’il dort dehors.
Personne ne réagit. Le froid. L’impuissance. La lassitude…
Il continue, un peu plus insistant, sans plus de succès, puis maugrée.
— Sales Français !
Le ministre de l’Intérieur n’était pourtant pas dans ce métro. J’en suis sûre !
Et moi ? Ne suis-je pas Française ?
Je le suis mais ne me suis pas sentie concernée par l’injure même si je ne donne jamais rien aux personnes qui font la manche, sans doute parce que ce n’est pas ma nationalité qui décide de mon comportement vis-à-vis des SDF.
Et le ministre de l’Intérieur ? Je le crains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.