Entendu @7

supputerLe jour de Noël l’an dernier, j’ai dîné en bonne compagnie, féminine, dans un café. La note comprenait une bouteille d’eau pétillante. Pour payer, je me rendis à la caisse. Le serveur fit alors allusion à une histoire de bouteilles évoquée entre serveurs, suggérant que certains n’étaient pas des pros, mais venaient de médecine, par exemple. Il ajouta, se retournant vers la table que je venais de quitter, toujours occupée, « Vous voyez ce que je veux dire, je crois qu’à vous je peux le dire… »
Je répondis : « Je suppute… »
Là, il me regarda, ébahi « Vous êtes pute ? »
Je répondis par la négative, pour répéter « Je suppute, du verbe supputer. »
Il fut encore plus estomaqué, ne connaissant pas le verbe, persuadé que j’avais laissé planer l’ambiguïté exprès…
Je le laissai sur cette idée, en souriant…

2 commentaires pour Entendu @7

  • sabkenoby

    Très drôle !

  • Temperance

    Oui en général quand quelqu’une dit : « Je suppute », l’autre répond : « Il n’y a pas de sot métier!! » 🙂

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>