Intox @2

On s’interroge beaucoup, ces temps-ci, pour savoir qui serait responsable (coupable ?) de la crise économique et financière. Je suis toujours surprise des réponses apportées. Elles me paraissent toujours partielles, partiales, symptomatiques d’un système économique, politique et social qui ne souhaite pas remettre en cause son fondement même : le capitalisme. Amasser des richesses, toujours plus produire donc consommer à tout va, polluer, assécher les ressources naturelles… Comment peut-on encore croire que l’on ne va pas dans le mur, à moyen terme, si l’on ne fait qu’agir à la marge sans poser la double question du système qui a produit cette crise et des avantages que chacun de nous en tire ?
Et voilà que je découvre au détour d’une publicité pourquoi l’immobilisme règne en maître en dépit de la gravité de la situation : parce qu’il est toujours trop tard quand on pense à actionner le désodorisant quand on est aux toilettes, il existe désormais un modèle qui détecte la mauvaise odeur et se met en marche tout seul ! Tout est dit. Vous ne voyez pas le rapport avec la crise économique et financière ? C’est pourtant simple ! Quand on dépense 6,78 euros parce que l’on oublie que ça pue quand on fait caca, comment imaginer détruire le système économique et financier qui autorise une telle étourderie ?

4 réflexions sur « Intox @2 »

  1. Valérie

    Alex, c’est très juste!
    Anecdote: lorsque j’étais en terminale, ma prof de philo avait expliqué à la classe (ne me demandez pas pourquoi), que lorsqu’on ne supportait pas son odeur ou celle de son conjoint(e) ou autre, c’est qu’on manquait d’amour pour soi ou pour l’autre. Méditons …
    Et croyez-vous que ce désodorisant est bon pour la planète ? Et pour notre santé ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.