Écrivaine @10

Que choisir consacre un article de son numéro de janvier 2012 aux friteuses électriques… euh, pardon, aux pratiques des éditeurs en matière de correction (« Édition – À qui la faute ? ») L’article est intéressant, mais néglige, comme très souvent, les auteurs, qui eux aussi subissent un préjudice direct quand leurs livres sont mal corrigés. Par ailleurs, ce qui est écrit sur l’Harmattan (« La grande majorité des publications de l’Harmattan est corrigée en interne. ») est surprenant : les auteurs y corrigent eux-mêmes leurs textes ; est-ce cela que signifie « en interne » ?
La conclusion est par contre délicieuse :
« Si les éditeurs préfèrent publier des produits plutôt que des livres, Patricia Verne [présidente de Fromacom] propose de les traiter comme tels : « Un produit défectueux, vous le rapportez au magasin. Il faut donc oser demander le remboursement d’un livre qui serait bourré de fautes. »
Allez-y !

Note : Dans la rubrique, « les éditeurs pratiquent la langue de bois au mépris de leurs auteurs », ne manquez pas cet article de Têtue.com sur les maisons d’édition lesbiennes. Un petit bijou (dont je ne dirai rien de plus sinon, je vais me mettre en colère) !

 

4 réflexions sur « Écrivaine @10 »

  1. Valérie

    L’harmattan publie tout mais alors tout et tout le monde. Pour une fois que je sais quelque chose, je le dis.
    Pour l’article sur Les maisons d’édition Lesbiennes, je l’ai lu. Bon y’a une maison que je ne connaissais pas, « Dans l’engrenage », sinon rien de nouveau au bataillon.
    On trouve certains livres traitant de l’homosexualité féminine chez d’autres éditeurs: édition Stock pour Nina Bouraoui, Grasset pour Anne F. Garreta, édition de l’Olivier pour l’excellent ouvrage « la désobéissance » de N. Alderman et tout un tas d’autres mais il faudrait les recenser (j’ai pas le temps) …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.