Commémoration @5

Mon soutien à Éva Joly, candidate à l’élection présidentielle pour EELV, ne fait de doute à personne… de doute à personne… Elle a proposé le 11 janvier dernier « qu’un jour férié soit accordé aux juifs et aux musulmans pour célébrer Kippour et l’Aïd-el-Kebir afin que « chaque religion ait un égal traitement dans l’espace public ». » (lemonde.fr, 11 janvier 2012).
Et moi qui croyais que EELV était un parti qui défendait la laïcité ! Mais si on lit bien les déclarations d’Éva Joly, n’est-ce pas justement au nom de la laïcité qu’elle propose une telle mesure ? Si si… j’ai dû rater quelque chose. Si je reprends la définition du Grand Robert, la laïcité, c’est une « Conception politique impliquant la séparation de la société civile et de la société religieuse, l’État n’exerçant aucun pouvoir religieux et les Églises aucun pouvoir politique ». Un jour férié qui célèbre une fête religieuse ne constitue-t-il pas par principe une interférence entre le religieux et le politique ?
C’est en tout cas toujours ainsi que je l’ai compris, souhaitant que les jours fériés chrétiens et catholiques soient supprimés au profit de jours fériés renvoyant à l’histoire de la République. C’est ici que « l’égalité et la laïcité auront avancé dans notre pays », selon moi. Mais elle, c’est elle et moi, c’est moi…
Je suis une trop vieille routarde de la chose politique pour renoncer, sur un seul désaccord, à mon vote. J’ai d’autres points de divergence avec Éva Joly, et encore plus avec les autres candidats à l’élection présidentielle. Pour autant, une affaire pareille, ça me chiffonne. Beaucoup.

 

8 commentaires pour Commémoration @5

  • Alex

    Tout à fait d’accord avec toi.
    Je prône moi aussi la suppression des jours fériés liés au christianisme dans le calendrier français, quitte à ce que chaque personne dispose d’un stock qu’il puisse utiliser comme bon lui semble.

    Avec un peu de bon sens, égalité de traitement, liberté de culte et laïcité ne devraient pas s’opposer !

    • Cécyle

      Merci ! 😉

    • Valérie

      Alex, c’est vraiment une bonne propostion ça … j’étais jamais allée aussi loin dans mes réflexions (oui Cécyle, je pense / panse peu) …
      Cécyle, Eva me plait, j’aime ses interventions et ses convictions … c’est une femme droite et intègre … pour autant je ne sais toujours pas pour qui je vais voter mais heureusement j’ai quand même (et cela me rassure) quelques idées en ce qui concerne pour qui je ne voterai pas !!!

    • Isabelle

      Dans la fonction publique d’État, une circulaire indique chaque année les dates des principales fêtes religieuses ouvrant droit à autorisation d’absence. Sont concernées les religions catholique, protestante, juive, musulmane, mais aussi bouddhiste, orthodoxe et arménienne… Certains ont d’ailleurs la possibilité de se voir attribuer une autorisation d’absence pour jusqu’à trois jours de plus que les autres. Les « perdants » sont les catholiques, les protestants, et, a fortiori les « sans religion », car la note précise pour les deux premiers « Les principales fêtes sont prises en compte au titre du calendrier des fêtes légales. »
      Pour certains jours, il est précisé « Les dates de ces fêtes étant fixées à un jour près, les autorisations d’absence pourront être accordées, sur demande de l’agent, avec un décalage en plus ou en moins. Ces fêtes commencent la veille au soir. »
      Déjà, remettre cela en cause ne serait pas un luxe. Il y a là une « discrimination positive » d’autant plus importante que dans les emplois où il y a un volontariat pour jours fériés, les agents pas du tout concernés par le sens religieux du dit jour peuvent être avantagés en n’ayant pas à choisir entre rémunération supplémentaire et participation à une fête ou tout simplement conscience personnelle liée à leur foi.
      D’ailleurs, tiens, la journée de solidarité n’a pas poussé le gouvernement a ajouté le lundi de Pentecôte aux autorisations d’absence des chrétiens… La cohérence n’est pas le fort des décisions politiques…

  • Saboum

    Petite nuance: les autorisations d’absence peuvent être accordées, sous réserve des nécessités de service…
    Il est vrai que par respect du culte (ou pour la paix religieuse), des agents de confessions arménienne, bouddhiste, juive, musulmane ou orthodoxe, de la fonction publique, « il » est difficile de leurs refusés.

    Mais si les idées pour qui Valérie ne votera pas atteignent les 50,01%, tout ceci ne sera, peut être, plus.
    Alors qui « pansera » avec du bon sens ???

    Amen…un bon bulletin dans l’urne.

    • Isabelle

      Cher Saboum, que vous êtes bien bon de rappeler à ma mémoire ces fameuses nécessités de service… Foin de cette rigidité : pour ne pas avoir à lutter contre les méchants chefs fossoyeurs des cultes au nom du service public, ces autorisations d’absence passent parfois loin d’eux. Elles sont alors traitées directement par les services administratifs, même lorsque ces jours cultuels tombent pendant les vacances de Noël et ses refus de congés pour… nécessités de service culturel.
      Le prochain chef de l’État pansera-t-il la laïcité ou flattera-t-il la panse des vaches sacrées au prochain salon de l’agricult(ur)e ?… Plutôt que de prier et espèrer, je choisis aussi de voter !

      • Cécyle

        Elles ont la panse drôlement placée… 😉

        • Isabelle

          Nous avons eu des chefs d’État manquants largement de la prestance de Tonton, mais tout de même espérons que nous n’aurons pas un président qui met la main aux fesses de la mère universelle ! Gageons plutôt que, dans sa zoophilie, voire zoolâtrie, il soutienne la recherche française en mettant, littéralement, la main dans la panse

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>