Écrivaine @9

La TVA sur le prix du livre passe de 5,5 % à 7 %. Une misère ! Oui, la misère…
Les contrats d’édition assoient la rémunération de l’auteur sur le prix hors taxe du livre. Si les éditeurs décident ne pas modifier le prix de vente (ce que certains ont déclaré souhaiter faire), un livre vendu actuellement 5 euros sera toujours vendu 5 euros…
Mais sur ces 5 euros, 0,35 euro sera reversé à l’État sous forme de TVA au lieu des 0,275 euro actuel. C’est bien pour l’État, vous, moi. Moi ? Le prix hors taxes passe ainsi de 4,725 euros à 4,65 euros ; et comme la rémunération de l’auteur est basée sur ce prix hors taxe, ce sont bien les auteurs qui vont supporter entièrement cette hausse de TVA.
Ainsi, en 2013, je toucherai 0,465 euro brut (enlever 13 % de charges) sur mes livres vendus à 5 euros* au lieu de 0,475, soit une différence de 0,01 euro. Une misère ! Oui, mais une misère qui valide un principe : l’auteur est le dindon de la farce.

* Pour cession du droit d’édition, je suis rémunérée 10 % du prix hors taxe des livres publiés aux éditions gaies et lesbiennes, entre 4 % et 6 % sur ceux publiés chez KTM éditions.

2 réflexions sur « Écrivaine @9 »

  1. Valérie

    Si j’ai bien compris, ça veut dire qu’il nous faut acheter les bouquins avant ce soir … Trêve de plaisanterie, c’est quand même inacceptable de se rincer sur le dos des créateurs …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.