Sauna @11

En passant le plumeau, je suis tombée nez à nez avec Boudha. Vous vous souvenez de Boudha ? Il était censé m’apporter la prospérité amoureuse ! Il n’a pas été très efficace et m’a même placée dans des situations difficiles où j’ai dû gérer la violence d’autrui. Je l’ai pourtant épousseté et remis à sa place, entre deux bougies dans des verres peints de fausses icônes venues de San Francisco et une poupée en bois qui appartenait à papa. Il y a là aussi une tirelire faite dans un éclat d’obus par un de mes arrières grands-pères, quelques cailloux, un pavé que j’ai ramené de Prague… Une boîte de Kleenex et deux téléphones ! Juste au-dessus, Chicken run veille, suspendu à une lampe, et en dessous, un grigri grec parfait l’autel.
Boudha est tout de même bien entouré ! Je n’ai plus qu’à espérer qu’il fasse son office, le père Noël s’étant avéré défaillant ce qui n’a rien d’étonnant au vu de tout le mal que je pense de lui. Espérer… Est-ce que je le souhaite ? C’est une autre question !

5 commentaires pour Sauna @11

  • Valérie

    Le dire c’est espérer un peu non ?

    • Cécyle

      Ou au contraire lever l’illusion d’une certaine forme de bonheur… 😉

  • Valérie

    L’espoir n’est pas forcément lié au bonheur !!! Le bonheur n’existe pas, nous le savons … c’est juste … un concept!

    • Cécyle

      Je parlais justement de lever l’illusion…

  • Valérie

    Alors on est d’accord … On doit quand même se ressembler un peu je pense ..

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>