Grand homme @7

Sphinx à crinière d'HatchepsoutLors d’un cours à l’école du Louvre, a été évoqué le Nouvel Empire égyptien (environ 1500 ans à 1000 ans avant Jésus-Christ).
Hatchepsout était l’épouse de Thoutmôsis II, décédé alors que leur fils était encore très jeune. Elle assura alors la régence, puis accapara le pouvoir, devenant ainsi la seule femme pharaonne de l’histoire. Différentes représentations statuaires de la reine sont évoquées, notamment conservées au Metropolitan Museum de New York.
L’étude de ces œuvres met en lumière une évolution dans la représentation de la reine. D’abord surtout avec les attributs traditionnellement féminins, elle subit des modifications significatives : taille moins marquée, traits plus forts, utilisation du « il » dans les textes statuaires accompagnés des symboles associés au masculin… Même si les traits du visage restaient plutôt les mêmes et typologiquement féminins, cela va jusqu’à l’utilisation de la barbe postiche, plus large que celle des pharaons avant elle. Cette masculinisation s’explique par une volonté de légitimisation de son pouvoir.
Son fils et successeur, Thoutmôsis III, ne s’y est sans doute pas trompé. Il semble bien que ce soit lui qui ait ordonné la destruction des images de la reine. Ainsi, sur de nombreuses statues d’Hatchepsout, le visage a été abîmé. Sur une fresque, un martelage soigneux a remplacé l’image et le nom de la reine par des traces de burin. Tout ceci, sachant combien ces représentations sont essentielles à la survie dans l’au-delà de l’individu. Les effacer, c’est l’effacer…
Bien tenté, mais encore aujourd’hui, on peut parler d’Hatchepsout.

2 commentaires pour Grand homme @7

  • Cécyle

    Et il s’éternue comment, le nom de la dame ?
    Cela n’aide pas à s’en souvenir !

    • Isabelle

      Très bien, cela se lit comme ça s’écrit, tout comme Nabuchodonosor, voyons !
      Bon, Tiyi est plus simple, mais si cette épouse d’Amenhotep III, et donc mère du futur Akhénaton, semblait très douée pour le pouvoir, elle est restée dans l’ombre et est connue pour les statues où, avec un visage bien « féminin », elle faisait toujours la moue…

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>