Réclamation @7

Dans le cadre de la rénovation de mon intérieur, j’ai passé commande le 23 octobre à La Redoute de mon lit et d’une liseuse, le tout pour la modique somme de 240 euros. Pas cher ! Mais 240 euros quand même. La liseuse devait arriver le 27 octobre et le lit le 8 novembre.
Alors que Sarah peignait le plafond et moi un mur, le téléphone sonne. Nous sommes le 26 octobre soit trois jours après ma commande, non encore livrée donc (ni payée d’ailleurs).
— Bonjour madame Jjjj-???-gue. Pour vous remercier de votre commande, La Redoute vous propose une offre exceptionnelle, à valoir par téléphone.
Je m’indigne ; n’ai-je pas déjà été bonne cliente en dépensant 240 euros et ma commande n’est pas encore livrée. Un peu tôt, non, pour une relance téléphonique ?
— Peut-être un article vous a fait envie et…
Le lendemain, j’écris à La Redoute pour dénoncer ce que j’apparente à du harcèlement commercial. J’ai un mail d’excuse dans les vingt-quatre heures, un mail convenu. Il n’est donc pas dit que ma protestation aura servi à quelque chose, à part me faire du bien, évidemment.
C’est beaucoup !

Note : Pour le livreur de la Camif (mon bureau !), je suis madame Cyril Joune. Que du bonheur !

4 réflexions sur « Réclamation @7 »

  1. Isabelle

    Madame Cyril Joune, enfin ton rêve de mariage exaucé… Déjà, quand on t’appelle monsieur, tu réalises ton fantasme caché (très caché) de transsexualité. Quelle femme comblée !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.