Grand homme @4

Danielle Charest, écrivaine et militante lesbienne, est morte le 13 octobre dernier, à Paris. Je n’avais pas d’affinités personnelle ou littéraire avec Danielle Charest ; mais comment ne pas remarquer que sa mort est passée totalement inaperçue dans nos médias LGBT que sont Têtu.com et Yagg ? Cela m’afflige, car une fois de plus preuve est faite que ces médias méprisent la littérature LGBT et les engagements lesbiens.
La décence au moins aurait voulu… la décence. Savent-ils de quoi il s’agit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.