Fenêtres @4

Voilà. Mon bureau n’est plus. Il était là, juste sous la mezzanine. Et demain matin, elle sera démontée…

Tout à l’heure, j’ai mis sur le trottoir les trois cubes à roulettes qui m’accompagnaient depuis 25 ans. J’ai vu la camionnette des encombrants arriver, sorti mon monoculaire et les ai regardés partir.
Je suis triste. Je suis perdue. Plus rien n’est à sa place. L’aspirateur a avalé des tonnes de poussière. Mes archives d’auteure sont à la cave. Les murs sont vides. La moquette est sale. Ce n’est plus chez moi.

Dans un mois maintenant, j’aurai un nouveau lit, un nouveau bureau, un nouvel espace à construire. Et j’en serai heureuse. J’ai demandé à Sarah de s’occuper de la décoration de mes murs. Ce sera magnifique. Mais en attendant…
J’ai sauvé un espace de travail qui disparaîtra, lui aussi, aux premiers jours de peinture. Et comme disait Isabelle, Zorro veille !
Merci Zorro. J’en ai vraiment besoin.

Samouraï. Pas ce soir. Demain.

1 commentaire pour Fenêtres @4

  • Isabelle

    Eh oui, il faut du temps pour devenir samouraï, comme Zorro qu’est arrivé sans se presser… D’ailleurs, où est-ce qu’il est dans ta télé ? Tiens, cette télé ressemble énormément à celle que j’avais avant… avant… avant que tu ne l’embarques, si, si, je t’ai vu même sans monoculaire ! Mais, si c’est pour que Zorro veille sur toi, elle est très bien là !

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>