Pédé ! @4

Non loin du Pic de BernadezAu cours d’une randonnée longue et assez ardue à certains moments, j’ai été essentiellement seule. J’ai juste retrouvé à un moment un groupe de marcheurs participant à une sortie proposée dans leur club de vacances. Je me suis assise avec eux pour déjeuner dans un endroit un peu protégé du vent à plus de 2000 mètres.
J’ai discuté avec eux le temps de mon repas alors qu’ils finissaient de manger. A un moment, l’un s’est éloigné un peu avec un plaid pour s’allonger afin de faire une petite sieste hors de portée de voix. Un autre, le mari d’une des marcheuses, l’a rejoint en annonçant qu’il se reposerait bien aussi et s’est installé sur une partie libre de la couverture. Chacun était à un bord du tissu.
Cela provoque les rires de plusieurs personnes, surtout des femmes, dont l’une lance « on pourrait prendre une photo compromettante ». Elles n’en ont pas beaucoup eu le temps, le mari revenant en disant qu’il n’arrivait pas à dormir.
J’ai trouvé amusant que cette seule proximité déclenche ces réactions. Je me suis demandé si quiconque y aurait pensé si cela avait été deux femmes. Je n’en suis pas persuadée.

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>