Réclamation @4

On va vous faire aimer les retards de train...

Lors de mon quatrième trajet au mois d’août, j’ai pris le même train que Cécyle, sans nous être concertées. Nous n’allions pas au même événement. La destination du train était mon lieu de week-end alors que c’était une ville de transit pour Cécyle. Comme nous n’étions pas dans la même rame, nous n’avons pas pu prendre ensemble un café-coca (selon la buveuse prise en compte) en mangeant une crêpe. Nous avons donc seulement échangé des textos et quelqu’un d’autre a mangé la crêpe qui m’était destinée (MA crêpe !!!).
Nous avons rapidement senti notre TGV perdre de la vitesse et rouler au rythme d’un TER. Il nous a été annoncé qu’un train précédent était en panne et que nous avions une heure de retard. Cécyle en contact avec quelqu’une dans un train parti une heure avant a su qu’il avait aussi une heure de retard.
Je devais retrouver une autre personne arrivant dans un train partant plus de deux heures après le nôtre. Après déjeuner, j’attendais donc des nouvelles : son train avait une heure de retard, cette fois pour objet suspect dans le train à une des gares sur le trajet.
Moralité : au moins, Cécyle et moi vont pouvoir solliciter un dédommagement de la SNCF, mais pas celle qui peut bénir celui ou celle qui a mis une heure à signaler que c’était son sac qui était sans étiquette dans la rame…

3 commentaires pour Réclamation @4

  • Cécyle

    Est-on sûrs que le retard de ce troisième train était dû à un objet suspect ou était-ce un bon prétexte pour ne pas indemniser ces voyageurs ?
    La Sncf est toujours juge et partie dans ces affaires. Une culture d’entreprise, sans doute…

  • Valérie

    Vous me faites sourire avec vos aventures « sncfiennes » …

    • Cécyle

      On est très fière de soigner notre bilan carbone ! 😉

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>