Réclamation @3

On va vous faire aimer les retards de train...

Au mois d’août, j’ai pris six fois le train sur de grandes lignes. La quatrième fois, c’était un train de nuit. L’arrivée à Paris était prévue à 7 heures 47. Tout le monde s’est levé au moins une demi-heure à l’avance de façon à être prêt, réveillé, habillé, lavé, sacs bouclés… À 7 heures 44, une annonce a été passée pour indiquer que le train aurait une heure dix de retard à cause de « ralentissement dû à des travaux sur la voie ».
Habituellement, les retards ne sont pas prévus avant le départ du train, ce sont des impondérables. Je ne pensais pas que des travaux de nuit sur une voie pouvaient être organisés en soirée.
C’est ce que j’imagine pourtant puisque l’annonce n’a pas été passée avant, par exemple vers 22 heures, quand j’ai pris ce train qui venait de plus loin. Est-ce que les contrôleurs n’ont pas voulu faire passer une mauvaise nuit à tous ceux qui avaient un impératif à l’arrivée ? Est-ce pour ne laisser qu’une heure vingt (notre délai de retard au final) de stress à chercher le contrôleur et se renseigner pour tous ceux qui, comme une femme dans mon compartiment, avaient un train à prendre dans une autre gare dans la foulée ? Que de délicates attentions !

4 réflexions sur « Réclamation @3 »

  1. Valérie

    Excusez-moi, mais pour moi qui ne prends jamais le train (pour l’instant) je n’ai pas tout à fait saisi le « timing » de l’histoire … Oui je sais mes repères temporelles sont quelque peu aléatoires …

    Répondre
    1. Isabelle Auteur de l’article

      Imaginez que vous soyez prévenue du retard du train de nuit dans lequel vous êtes seulement quelques minutes avant l’arrivée prévue. Vous pouvez vous dire que vous auriez pu être prévenue la veille et :
      * dormir une heure de plus
      * organiser votre transfert pour prendre un autre train ou un avion ou un taxi (le compteur tournera-t-il pendant l’heure d’attente ?)
      * prévenir la ou les personnes venant vous chercher à la gare et leur éviter de vous attendre une heure (voire de s’être levées une heure plus tôt que ce qu’elles auraient pu).
      Bref, prévenir de ce retard prévisible aurait permis à chacun de s’organiser différemment.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.