Féminité @3

Monna et moiAu mois de juillet, j’ai suivi une série de cours d’été à l’École du Louvre. Le thème était Léonard de Vinci peintre. J’avais choisi cette semaine, car je connais professionnellement Vincent Delieuvin, le conservateur du Louvre chargé des cours, et je pensais que ce ne pouvait qu’être intéressant. Je n’ai largement pas été déçue, la qualité de ses interventions a dépassé mes attentes.
Lors de la séance consacrée à La Joconde, il a été question des hypothèses sur l’identité de la fameuse Monna. Les spécialistes s’accordent pour dire qu’il s’agit bien de Lisa Gherardini, mais certains s’échinent à vouloir y voir un travesti avec des arguments sans fondements.
Pourquoi y a-t-il cette volonté à attribuer une masculinité à La Joconde ? Pourquoi vouloir récupérer Léonard de Vinci comme peintre « queer » pour reprendre une expression autant inappropriée que les revendications face à l’expertise des spécialistes ? Le tableau le plus connu du monde représente une femme, serait-ce cela qui dérange tant certains mâles ?…

4 réflexions sur « Féminité @3 »

  1. Valérie

    N’y aurait-il pas tout simplement quelque chose de l’ordre du fantasme qui se joue autour du tableau le plus célèbre du monde ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.