Soldes @3

Miam !Lors d’une discussion avec une collègue, nous évoquions le travail dominical. Je travaille un week-end sur deux dans un établissement culturel et cela me semble évident qu’il soit ouvert le dimanche. D’ailleurs, c’est une journée chargée. En revanche, je ne comprends pas le combat pour l’ouverture des centres commerciaux et grandes surfaces le dimanche. Ma collègue me dit alors qu’elle fait ses courses le samedi puisqu’elle travaille du lundi au vendredi.
En réfléchissant, ce qui me gêne est le passage entre faire les courses et faire du shopping. Faire les courses est utilitaire, nécessaire pour remplir les placards et le réfrigérateur. Faire du shopping est un but en soi, pour passer du temps, regarder ce qui est à vendre, peut-être acheter, éventuellement s’endetter… J’ai toujours du mal à aller dans des magasins pour même acheter des vêtements. L’idée d’avoir à chercher, choisir, essayer, se décider me freine. Je m’y résous quand il faut vraiment que j’aie une nouvelle paire de chaussures ou un pantalon remplaçant ce qui devient difficilement mettable. J’ai même là encore du mal, car très vite, je ne sais pas trop où aller.
Qu’un centre commercial puisse être un but réjouissant de promenade me dépasse. Plus jeune, c’était une sortie qui ne me rebutait pas autant dans le centre commercial pas loin de chez nous, mais c’était toujours dans un but particulier, pour répondre à un besoin, faire des courses. Pas loin de chez moi, vient de s’ouvrir un énorme centre commercial, Le Millénaire. Les entrepreneurs indiquent « Notre vocation : enchanter chacun ». Serais-je désenchantée ? Pour le coup, en ce domaine, cela ne me chagrine pas !

1 commentaire pour Soldes @3

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>