Délice @3

Le 21 juin dernier, jour de fête de la Musique, j’ai eu le grand bonheur de passer ma ceinture orange : onze prises debout, huit étranglements, une clé ratée, quatre immobilisations enchaînées. J’avais déjà validé les chutes et les retournements lors d’une séance précédente de passage collectif. Et je ne sais pas s’il est possible d’imaginer ma fierté.
L’an dernier, à la même période, on m’avait « donné » ma ceinture jaune. Je n’avais pas eu le sentiment de l’avoir méritée et avais eu du mal à la porter. J’avais fait de mon dépit un édito sur mon site. Cette année, ce passage a été un peu chaotique : mon sensei se donne beaucoup de mal pour que nous passions tous notre grade et il m’avait zappé une fois tant nous étions nombreux. Puis c’est ma partenaire qui était absente. Puis le temps avait manqué…
J’y avais presque renoncé. Je l’avais tant travaillée (sur le tatami mais aussi dans mon salon, et à l’écrit pour apprendre le nom des prises) qu’elle me semblait acquise ce d’autant que mon sensei me l’avait dit. Et ce mardi, sans prévenir, il a demandé à une judoka si elle avait cinq minutes, s’est assis sur le bord du tatami avec une feuille de validation où il avait déjà noté des choses, et m’a demandé de lui montrer ce que je savais faire.
J’y suis allée, sans peur, tellement ravie de la chance que j’avais de pouvoir montrer mon judo et en éprouver la qualité, en face à face avec lui. Sans peur… C’était ça le meilleur, je crois. Ne pas avoir peur de me tromper ou de mal faire ; et me régaler !
Merci, sensei.

4 réflexions sur « Délice @3 »

  1. Michele Chazeuil

    J’ai lu ce texte d’un seul souffle, mais… en apnée. Seuls mes yeux couraient sur le message tant j’avais peur de froisser les mots, ou peut être peur que ma respiration, parfois audible, apporte une nuisance dans ce moment d’extrême concentration, de présence extrême à toi-même. Puis, j’ai senti un léger roulis dans ma gorge, mes yeux se sont un peu brouillés. Merci, Cécile, pour ce moment d’émotion.

    Répondre
  2. Cécyle Auteur de l’article

    Ce soir, j’étrenne ma ceinture orange !
    Merci de vos félicitations. Je vous raconterai la suite de mes bonheurs au judo.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.