Anniv’ @3

Isabelle m’a invitée à déjeuner dans un célèbre restaurant de viande. C’était le jour de la fête des Mères. Nous nous installons et passons commande. Le repas se déroule puis les personnes changent à la table d’à côté : deux femmes, deux hommes s’installent.
Le maître d’hôtel apporte une rose à chacune des deux femmes.
— Une fleur pour les mamans !
Et nous, qu’est-ce qui a fait que nous n’avons pas été identifiées comme telles ? Quand on pense que l’on avait justement laissé nos maris et néanmoins pères de nos enfants à la maison pour un bon déjeuner entre mamans, y a pas de justice !

6 commentaires pour Anniv’ @3

  • Isabelle

    Je trouve particulièrement rétrograde d’assimiler femme accompagnée d’un homme à maman, pas seulement relativement à l’homosexualité, mais parce que cela renvoie à l’intimité. Les relations entre un homme et une femme ne regardent personne. Combien de fois sont-ils tombés sur la maîtresse et non « la mère des enfants » du père ? Cela me rappelle un restaurant japonais près de mon ancien appartement où Cécyle et moi allions de temps en temps. Cela m’est arrivé d’y aller avec une autre amie et le patron m’avait demandé comment allait « mon amie », Cécyle. Il ne savait rien de mes relations entre l’une et l’autre, pouvant créer des confusions nous étant préjudiciables. D’une manière générale, je n’ai jamais apprécié les familiarités avec les commerçants qui s’invitent dans la vie des gens telle qu’ils la voient. Si certains clients veulent se type de « reconnaissance », j’apprécie que cela ne soit pas imposé à tous.
    C’est aussi très casse-gueule, car beaucoup de couples peuvent avoir des difficultés à « avoir » des enfants (naturellement, par PMA, par adoption…). Voire ne s’entendent pas sur le choix d’avoir ou non des enfants ensemble. Ce cadeau s’apparente à une injonction rappelant la femme, et du coup l’homme, à un rôle. Et à la fête des pères, qu’est-ce qu’ils offrent ?

    • Cécyle

      Comment ? Tu as d’autres amies que moi… et tu les emmènes dans NOTRE japonais ? Et tu dis ça publiquement, sur ce blog, au mépris de notre intimité ? Malheureuse ! Tu me brises le cœur et les gens vont croire que toi et moi… Chut !

      • Isabelle

        Quand tu déjeunes avec Ta-Jeannine et que je suis seule, abandonnée, il faut bien me consoler : rien de tel qu’un japonais ! Promis, je te recolle le coeur en te proposant un… japonais (le wasabi est connu pour ses fonctions réparatrices et je ne parle même pas du gingembre !).

    • Cécyle

      Aux pères, on offre King Kong Théorie !
      Aux mère aussi, d’ailleurs.

  • Isabelle

    Et les non-parents ? Ils sont privés de cadeau ? C’est de la discrimination !

    • Cécyle

      Qu’est-ce que tu veux que l’on nous offre ? Une petite cuiller ??

Envoyer un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>