Archives quotidiennes :

Pucer @3

Ça y est ! Une caméra surveille mes allées et venues dans mon hall. Elle me voit de dos quand je rentre, de face quand je sors… Les jeunes gens qui occupaient l’entrée ont déplacé leurs activités illégales de cinq mètres ; le hall est plus propre. Tout le monde est content… Sauf moi. Petit dialogue avec mon gardien (que j’aime beaucoup et que je trouve beau).
— Bonjour madame Djoung. Vous avez vu ! C’est plus calme.
— Non, monsieur R. C’est plus calme dans le hall. Mais cela n’empêche pas le trafic, il est simplement déplacé de quelques mètres. Ils vont et viennent, les portes ouvertes. Rien n’a changé.
— Mais cela ne se passe plus dans le hall… et vous êtes plus en sécurité madame Djoung !
— Ah ! bon ? Vous pensez que grâce aux caméras, je ne me ferai pas violer ? Peut-être pas dans le hall, mais si c’est devant la porte, cela ne vous concerne plus, c’est ça ?
— Oh ! madame Djoung, ne dites pas ça !
— Que je peux me faire violer ?
— Madame Djoing ! S’il vous plaît. Vous n’allez pas vous… vous… ! Oh ! madame Djoiung !
— Mais si monsieur R. Je peux me faire violer, comme cela arrive à beaucoup de femmes et vos caméras n’y changeront rien…
— Madame Djoiung !