Dixit @1

Je lis dans un texte de la Ligue des droits de l’homme relatif au projet de loi bioéthique (décembre 2010) :
« La Ldh a pris position pour l’extension de l’AMP au-delà du seul couple hétérosexuel médicalement stérile (ou dont l’un des membres du couple est susceptible de transmettre une maladie grave au conjoint ou à l’enfant à naître). Elle regrette donc la frilosité du projet de loi à cet égard. »
« Au-delà du seul couple hétérosexuel » ; l’expression me fait tiquer. Précaution oratoire ? Euphémisme ? Manière habile de ne pas écrire « homosexuel » sans les exclure totalement ? Je l’ai cru à la première lecture mais ce « au-delà du seul couple homosexuel » continue en « médicalement stérile » pour ne former qu’une seule expression : il peut donc d’agir de couples hétérosexuels non stériles, de célibataires toute orientation sexuelle confondue, ou de couples homosexuels. Belle expression au final. C’est toujours agréable de croiser des organisations militantes qui savent encore manier les mots.
Cela tombe bien d’ailleurs : j’en suis membre, de la LDH, et j’en profite pour vous inviter à nous rejoindre. Les droits de l’homme ont besoin de toujours plus de défenseurs. Allez ! Il ne faut pas renoncer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.