Délice @2

Il n’y a pas que le judo qui procure du plaisir. Je sens venir les soupirs de soulagement… Il y a aussi, au hasard d’une promenade dans une ville d’où l’on n’est pas, un graffiti, posé par une main anonyme sur un rideau de fer.
Je vous présente Gouinella, The Queen of Lesbians, comme c’est écrit sur le rideau !

Je suis fière avec elle. Merci pour cette autre photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.