Pauvres enfants ! @3

Il y a quelques années, un intéressant article dans Le Courrier international (numéro 555 du 21 juin 2001) évoquait le livre de Dan Savage, homosexuel, parent avec son compagnon d’un jeune enfant. Il écrivait Il écrivait « les gens ne cessent de nous demander si nous allons faire de lui un homosexuel ». . Il relatait alors combien cette pression les avait amenés à tout mettre en œuvre, consciemment ou non, pour « prouver » qu’ils n’élevaient pas leur enfant dans un moule « homosexuel », combien ils en rajoutaient dans le clivage traditionnel des genres pour les vêtements comme pour les jouets. On arrivait alors à des caricatures par lesquelles ce couple tentait désespérément d’échapper à la vindicte populaire et aux idées reçues n’attendant qu’une confirmation. Ils avaient l’impression d’être sans cesse jugés sur des signes extérieurs d’hétérosexualité.
Aujourd’hui, il semble que la pression soit moins forte. En tous les cas, elle l’est moins pour les couples lesbiens. Il y a fort à parier qu’il subsiste un regard plus sévère et réprobateur sur les couples de garçons. C’est le revers de la médaille des millénaires d’attribution de l’éducation, la compréhension, la douceur, etc. aux femmes. Pour une fois que cela ne les dessert pas.

NB : retrouvez l’article sur Media-g.net.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.